Réducteurs de pression

Valves pour le réglage d'une pression constante

à réglage manuel
avec et sans retour de fuites

Séries  (2)

Articles  (18)

  1. valve à visser – plage de serrage : 30 jusqu'à 380 bars – maxi. 500 bars, selon la page C2.9533 du catalogue
  2. valve à visser – plage de serrage : 30 jusqu'à 380 bars – maxi. 500 bars, selon la page C2.9533 du catalogue
  3. orifices taraudés G1/4 – plage de serrage : 30 jusqu'à 380 bars – maxi. 500 bars, selon la page C2.9533 du catalogue
  4. valve à siège, sans fonction de surpression – connexion par tuyauterie – plage de réglage : 8 à 130 bars – maxi. 500 bars, selon la page C2.9533 du catalogue
  5. valve à siège, sans fonction de surpression – connexion flasquée – plage de réglage : 10/30 à 380 bars – maxi. 500 bars, selon la page C2.9533 du catalogue
  6. valve à siège, sans fonction de surpression – valve à visser – plage de réglage : 8 à 130 bars – maxi. 500 bars, selon la page C2.9533 du catalogue
  7. valve à siège, sans fonction de surpression – connexion flasquée ou par tuyauterie – plage de réglage : 8 à 130 bars – maxi. 500 bars, selon la page C2.9533 du catalogue
  8. valve à siège, sans fonction de surpression – connexion flasquée – plage de réglage : 8 à 130 bars – maxi. 500 bars, selon la page C2.9533 du catalogue
  9. valve à siège, sans fonction de surpression – valve à visser construction courte – plage de réglage : 20 à 200 bars – maxi. 500 bars, selon la page C2.9533 du catalogue
  10. valve à siège, sans fonction de surpression – connexion par tuyauterie – plage de réglage : 20 à 200 bars – maxi. 500 bars, selon la page C2.9533 du catalogue
Page:
  1. Précédent
  2. 1
  3. 2

Description

Réducteur de pression à clapet C 2.9533

Caractéristiques générales
Les réducteurs de pression à clapet maintiennent la pression plus au moins constante à l’orifice du vérin A (pression secondaire), à une pression d’entrée variable, mais toujours plus élevée (pression primaire).

Fonction
En-dessous de la pression secondaire réglée, l’huile hydraulique passe librement de P à A. Si la pression augmente par rapport à la pression de fermeture souhaitée, un clapet anti-retour hermétiquement étanche ferme le flux d’huile. De ce fait une autre augmentation de pression est évitée, même si la pression primaire P continue à augmenter.
Quand la pression baisse, p.ex. : à cause d’une fuite du vérin, le clapet anti-retour est ouvert par un ressort puissant contre la pression primaire existente. Puis l’huile hydraulique peut passer de nouveau jusqu’à ce que la pression secondaire réglée soit obtenue.
Ce réducteur de pression à clapet ne peut pas drainer une pression secondaire s’accroissant, p.ex. : par suite d’un échauffement, car il n’y a pas de retour de fuites.

Application
Ce réducteur de pression est particulièrement indiqué pour des systèmes de serrage désaccouplés du générateur de pression, p.ex. : sur palettes, car une tuyauterie de retour n’est pas réalisable.

Limites d’application
Le réducteur de pression à clapet ne peut être utilisé que dans des systèmes de serrage statiques. Les éléments de serrage connectés doivent être sans fuites.Du fait de l’orifice pour fuites inexistant, une pression croissante du côté secondaire ne peut être compensée. Une augmentation de pression est possible dans le cas d’une augmentation de température, de forces extérieures ou d’une détérioration du siège de la valve par des copeaux.
Recommandation : Installation d’un limiteur de pression (valve de sécurité) supplémentaire du côté secondaire. 
La pression d’ouverture doit être réglée à 10 % environ au dessus de la pression secondaire, mais elle ne doit pas dépasser la pression de fonctionnement admissible des éléments connectés. La pression secondaire est réglée et contrôlée au moyen d’un manomètre supplémentaire. De ce fait, l’étanchéité nécessaire du système est également contrôlée. Quand des étrangleurs et des valves de séquence sont connectés en série avec le réducteur de pression, il faut considérer la séquence montrée dans l’exemple d’application.

Avantages

  • Force de serrage optimisée des vérins individuels ou des groupes de vérins
  • Limitation de pression à la pression de fonctionnement admissible de vérin individuel ou de groupes de vérins
  • Grande plage de réglage
  • Régulation automatique dans le cas de pertes de pression du côté secondaire
  • Pas de retour de fuites nécessaire
  • Utilisable dans des systèmes de serrage désaccouplés p.ex. : sur des palettes de serrage
  • Différentes possibilités d’installation
  • Corps de raccordement avec raccord pour le manomètre
  • Possibilités de plombage
Réducteur de pression à clapet C2.9532
Réducteur de pression à clapet C2.9533

Réducteur de pression à clapet C 2.9534

Valve à siège, avec fonction de surpression
pression de fonctionnement maxi. 500 bars

Application
Dans des systèmes de serrage hydrauliques, il est souvent indiqué d’alimenter des vérins ou groupes de vérins avec une pression réduite. Cette version avec la fonction de surpression ne compense pas seulement une chute de pression,
mais également une augmentation de la pression au dessus de la pression de réglage. Pour ce faire, une conduite séparée vers le réservoir est nécessaire. Des raisons possibles pour une augmentation de la pression sont:
• augmentation de la température (d'environ 10 bars par 1°C)
• augmentation de la force agit sur le vérin de serrage
• détérioration du siège de la valve par des copeaux

Fonction
En-dessous de la pression de sortie réglée, l’huile hydraulique passe librement de P à A. Dans le cas d’une augmentation de la pression, la force du ressort réglée est surmontée et coupe hermétiquement étanche le passage. De ce fait, la continuation de l’augmentation de la pression est empêchée, aussi si la pression d’entrée p continue d’augmenter. Quand la pression baisse, p.ex. : à cause d’une fuite du vérin, le clapet anti-retour est ouvert par un ressort puissant contre la pression d’entrée existante. Puis l’huile hydraulique peut passer de nouveau jusqu’à ce que la pression de sortie réglée soit obtenue.
Si la pression de sortie augmente, p.ex. : suite à l’échauffement de l’huile, une valve de surpression ouvre. Puis l’huile hydraulique de la zone de la pression de sortie peut s’écouler par la conduite de réservoir jusqu’à ce que la pression
de sortie est à peu près atteinte et la valve de surpression fermée.
Un retour de A à P est seulement possible, si la pression d’entrée p tombe en dessous de la pression de sortie réglée.

Versions

Le réducteur de pression à clapet C 2.9533 est disponible dans la version de valve à visser et les versions pour la connexion par tuyauteries ou la connexion flasquée

Réducteur de pression à clapet C 2.9533 - version à visser
Réducteur de pression à clapet C 2.9533 - version pour la connexion par tuyauteries
Réducteur de pression à clapet C 2.9533 - versions pour la connexion flasquée

PDF Pages du catalogue

PDF

Réducteur de pression valve à siège, sans fonction de surpression – pression de fonctionnement maxi. 500 bars

Page du catalogue C2.9533
PDF

Réducteur de pression Valve à siège, avec fonction de surpression – pression de fonctionnement maxi. 500 bars

Page du catalogue C2.9534